Revue Etudes Tsiganes

Fnasat-Gens du voyage
Fédération nationale des associations solidaires
d'action avec les Tsiganes et les Gens du voyage
[Nouvelle série (à partir de 1993)] [Articles en texte intégral] [Index de la revue depuis 1955] [Bon de commande] [Bulletin d'abonnement] [Tarifs de la revue] [Commander et payer en ligne]
La revue Etudes Tsiganes est éditée par la FNASAT: www.fnasat.asso.fr

Etudes Tsiganes
n°48&49
- Epuisé

Papusza poétesse tsigane et polonaise

Papusza poétesse tsiagne et polonaise

Longtemps oubliée, la voix de Bronislawa Wajs-Papusza (1908-1987) revient. Poétesse tsigane et Polonaise, elle est née dans un campement nomade d’une famille Polska Roma, le groupe nomade le plus nombreux à l’Est et au Nord de la Pologne en ce début de XXe siècle. Autodidacte, Papusza apprend très jeune à lire et à écrire, dit la bonne aventure, et compose des chants et poèmes d’une grande beauté. Elle danse et joue de la harpe. Rescapée des grands massacres nazis pendant la guerre, dans les années cinquante elle est, avec sa famille, « sédentarisée » par le régime communiste à l’Ouest du pays. Ses textes sont alors publiés, grâce au poète Jerzy Ficowski qui l’a rencontrée en 1949. Ce que n’accepte pas sa communauté. Elle est accusée de « trahir les secrets tsiganes ». Elle est bannie. Malade, elle est rejetée dans la pauvreté et l’isolement. Elle meurt en 1987.
L’œuvre de Papusza est unique, et son destin bouleversant. Complètement réappropriée par les Tsiganes polonais d’aujourd’hui, elle est l’objet d’un nouvel intérêt dont témoignent des recherches historiques, des commémorations, la réédition de ses textes, la sortie à l’automne 2013 du film de fiction Papusza de Joanna Kos-Krauze et Krzysztof Krauze.
Composé par Jean-Yves Potel, avec le soutien de l’institut polonais de Paris et l’aide du musée ethnographique de Tarnow, ce dossier d’Études tsiganes est pluriel. Il présente une adaptation française des principaux poèmes de Papusza, sa correspondance avec Julian Tuwim, et le long témoignage de Jerzy Ficowski qui l’a découverte. Magdalena Machowska, ethnologue à l’Université de Cracovie, auteure d’une biographie de Papusza, fait le point sur l’écart entre la légende et la réalité historique. Ce numéro est également l’occasion d’une présentation de la situation des Tsiganes aujourd’hui en Pologne par une responsable de l’Association des Roms.

 

Sommaire

INTRODUCTION

Éditorial, Marie-Claude Vachez
Papusza, la voix d'un monde perdu, Jean-Yves Potel

PARTIE I: UNE PAROLE TSIGANE

Chants et poèmes, Bronislawa Wajs-Papusza
Correspondance, Bronislawa Wajs-Papusza & Julian Tuwim

PARTIE II : L'HISTOIRE DE PAPUSZA
" J'eus la chance de connaître Papusza ", Jerzy Ficowski
La vie, la légende, Magdalena Machowska
L'œuvre poétique, Magdalena Machowska
" Une femme en avance sur son temps et sur sa propre communauté… ", Joanna Kos-Krau
Isodore Kopernicki et les Roms de la Galicie polonaise, Henriette Asséo
Les Tsiganes en Pologne, aujourd'hui, Joanna, Talewicz-Kwiatkowska

FOCUS
Reconduits pour leur bien : L'ambivalence de la justification des expulsions de Roms, Antoine Mazot
+ Chroniques de Livres, Marc Bordigoni, Marie-Claude Vachez


 


Revue Etudes Tsiganes - 59 rue de l'Ourcq 75019 Paris - Tél. : 01.40.35.00.04 - Nous écrire